cafés médias | cafés Histoire | contenu | recherche |aide | contact

Cafés Thucydide Les cafés à thèmes de l'association Thucydide




Accueil du site > Cafés Histoire > L’art au service du pouvoir sous Napoléon Ier et Napoléon III

Cafés Histoire

L’art au service du pouvoir sous Napoléon Ier et Napoléon III



  • Date : mardi 15 janvier 2019
  • Horaires : de 20:00 à 21:30


ATTENTION
L’adresse du café où se déroulera cette rencontre sera mise en ligne à partir de la mi-décembre.



La mise en scène du pouvoir.

Dans l’intérêt qu’ont les souverains à magnifier leur règne au moyen des arts, les deux Empires se distinguent par leur réussite.

Napoléon Ier voulait être l’empereur des rois et à ce titre surpasser les autres monarchies européennes. Dans ce but, il mit en scène une cour fastueuse et employa les arts au service de sa grandeur. Les artistes talentueux d’alors David, Gros, Ingres, Canova et Girodet, pour ne citer qu’eux, travaillèrent à sa gloire. Le régime s’employa aussi à magnifier la figure de l’empereur, le représentant par exemple toujours au travail pour le bien de ses sujets. La légende dans ce domaine n’était cependant pas très éloignée de la réalité.

Napoléon III s’inscrit dans la continuité de son oncle, avec une politique artistique soutenue. Flandrin, Winterhalter, Meissonier, Carpeaux ou encore Disderi : peintres, sculpteurs, photographes, tous les artistes contribuent à la gloire du régime et de la France. Les arts bénéficient alors de progrès techniques qui favorisent la reproduction et la diffusion des œuvres choisies par le souverain, celles d’un art officiel soutenu par des institutions efficaces, tels l’Académie et l’École des beaux-arts, les Salons et les musées.

Le monde des arts et l’industrie du luxe profitent de cette politique de mise en scène du pouvoir.

***


À l’occasion de ce Café Histoire, la librairie « Aux Livres, etc » proposera au public la vente/dédicace du catalogue de l’exposition « L’art au service du pouvoir. Napoléon Ier – Napoléon III », de Pierre BRANDA et Xavier MAUDUIT, Perrin, 2018, 23 €.


L’intervenant  : Xavier MAUDUIT est historien et journaliste, chroniqueur sur France Inter et Arte dans l’émission « 28 minutes ». Il est l’auteur notamment de : Le Ministère du Faste, la Maison de l’empereur Napoléon III (publication de sa thèse de doctorat) chez Fayard et Flamboyant Second Empire ! Et la France entra dans la modernité… avec Corinne Ergasse chez Armand Colin (2016). Son dernier ouvrage (novembre 2018) s’intitule Vidocq, aux éditions Bayard Culture.



———————————————————————————————
Informations pratiques
  • Inscription par mail uniquement : cafes.histoire@gmail.com
  • Participation : 10 € / personne || 5 € pour les étudiants et chômeurs. (cette participation permet à l’association d’organiser ses conférences et débats).
  • Consommation obligatoire à l’entrée du café.
  • Lieu : l’adresse du café où se déroulera cette rencontre sera mise en ligne à partir de la mi-décembre 2018.
  • Heure : de 20h à 21h30.

———————————————————————————————